Informations, prix et conseils

carnosine

La carnosine est connue pour ses effets anti-vieillissement multiples.

La superpuissante substance anti-âge carnosine a la capacité extraordinaire de rajeunir les cellules lorsqu’elles approchent de la fin de leur cycle de vie naturel. En fait, il n’existe actuellement aucune autre substance active qui protège mieux nos cellules contre les dommages.

La carnosine est un bouclier protecteur contre la dégradation prématurée liée à l’âge et toutes les conséquences dégénératives qui en découlent. C’est une substance active unique qui garde le corps jeune et vital et devrait donc être incluse dans tout programme anti-âge.

Le vieillissement

Le corps humain sain, à l’exception de l’eau, est presque exclusivement composé de protéines. La principale raison du vieillissement est l’endommagement des composés protéiques. Il s’agit soit d’une oxydation (causée par les radicaux libres), soit de la glycation (réaction entre les protéines et les molécules de sucre).

Si trop de protéines sont endommagées et perdent leur fonction, les signes du vieillissement seront visibles et le corps sera sujet aux maladies dégénératives. La carnosine s’est avérée capable de contrer de tels dommages des composés protéiques.

Les scientifiques parlent de la carnosine comme d’une substance anti-âge super puissante. C’est parce que la carnosine a un effet rajeunissant sur diverses cellules du corps.

Qu’est-ce que la carnosine ?

La carnosine est un dipeptide, produit dans l’organisme à partir des acides aminés bêta-alanine et histidine. On le trouve en concentrations plus élevées dans les muscles osseux, le muscle cardiaque et le cerveau.

Cependant, avec l’âge, la capacité de l’organisme à produire de la carnosine diminue régulièrement. Par exemple, la teneur en carnosine des muscles osseux diminue de 63 % à l’âge de 70 ans. Il est intéressant de noter que cela correspond à la diminution de la masse musculaire.

carnosine

L’effet anti-âge de la Carnosine

La structure protéique de notre corps est constamment endommagée par les molécules de sucre (glycation). Dans les jeunes années, une production de carnosine suffisamment active nous protège de ce processus dégénératif.

Lorsque le taux de carnosine diminue au fil des ans, le corps montre de multiples signes de vieillissement : le collagène perd son élasticité et les rides deviennent visibles, les vaisseaux sanguins durcissent, les lentilles opaques, la mobilité des articulations diminue et les tissus cérébraux et veineux sont endommagés.

De plus, les protéines glycolisées produisent 50 fois plus de radicaux libres que les protéines non glycolisées, ce qui augmente encore le processus de vieillissement. Actuellement, la carnosine est la substance la plus efficace pour protéger de la glycation et des modifications dégénératives des protéines qui en résultent.

Prolonge le cycle de vie des cellules

Les cellules ont une capacité de reproduction limitée (de 60 à 80 fois). Cette limite est appelée limite Hayflick. Lorsque les cellules approchent de la fin de leur cycle de vie, elles se divisent moins souvent et leur développement est souvent perturbé.

Ce vieillissement cellulaire avait été jugé irréversible jusqu’à présent. Dans une série remarquable d’expériences, des scientifiques australiens ont montré que la carnosine rajeunit les cellules à la fin de leur cycle de vie. Dans ces tests de laboratoire, les cellules humaines ont atteint une durée de vie de 413 jours comparativement à 130 jours dans un milieu nutritif de carnosine.

A de forts effets anti-oxydants

La carnosine est un bouclier protecteur efficace contre les radicaux libres nocifs tels que les radicaux hydroxyles, les radicaux superoxyde et les radicaux peroxyde. Une étude a également prouvé que la carnosine est le seul antioxydant qui protège les chromosomes (ADN et autres protéines du noyau cellulaire) des dommages oxydatifs.

En fait, les antioxydants courants ne sont pas en mesure de protéger efficacement les protéines de l’organisme. Surtout ici, la carnosine montre son excellent effet anti-âge, car c’est le seul antioxydant qui peut aussi réparer les protéines endommagées.

La carnosine protège le cerveau

La dégénérescence et le vieillissement du cerveau sont favorisés par la carboxilisation des protéines (production d’AGE dans le cerveau) et la peroxydation des lipides (endommagement des lipides de la membrane cellulaire par les radicaux libres).

Le taux de carboxyle des neurones des patients atteints de la maladie d’Alzheimer, par exemple, est beaucoup plus élevé. La carnosine a prouvé sa capacité à neutraliser les sous-produits toxiques.

De plus, une étude chez la souris a montré que la superoxyde-dismutase (SOD, une enzyme dans le corps qui nous protège des composés oxygénés réactifs) a été multipliée par six lorsqu’elle est complétée par de la carnosine.

Restez jeune

La carnosine a la capacité extraordinaire de rajeunir les cellules lorsque celles-ci approchent de la fin de leur cycle de vie naturel. En fait, il n’existe actuellement aucune autre substance active qui protège mieux nos cellules contre les dommages. La carnosine est un bouclier protecteur contre la dégradation prématurée liée à l’âge et toutes les conséquences dégénératives qui en découlent.

Avantages

  • ralentit le processus de vieillissement des cellules de l’organisme
  • neutralise les radicaux libres
  • réduit la dégradation de la peau liée à l’âge et les rides
  • protège les chromosomes
  • accélère la cicatrisation des plaies
  • protège les yeux, les articulations et les vaisseaux sanguins
  • augmente l’endurance et la puissance musculaire
  • protège le cerveau et les neurones

Effets secondaires de la carnosine

La carnosine est une substance naturellement présente, que l’on retrouve également dans la viande rouge. Des études chez l’homme et l’animal montrent que la carnosine est sans danger tant que l’on respecte la dose recommandée.

« « Vitamine B : les différentes vitamines B et leurs bienfaits- Ribose : le nutriment D-Ribose » »