Informations, prix et conseils

Vitamine-C

Tout le monde a entendu parler de la vitamine C. Cette substance bien connue est appréciée de tous, qu’ils soient amateurs de supplémentation ou non. Bien qu’on lui attribue généralement un effet antioxydant, la vérité est que cette vitamine a toute une série de propriétés merveilleuses que vous ne pouvez pas laisser passer.

Qu’est ce que la vitamine C liposomale ?

Cette vitamine est encapsulée dans un liposome qui est une micro-particule de graisse, ce qui permet à la vitamine C d’être soluble dans les graisses. La vitamine C liposomale peut donc pénétré l’intestin, pénétrer les parois et ainsi être à l’intérieur des cellules.
Cette absorption permet d’être utilisée au mieux pour la création de collagène, servant au bon fonctionnement des vaisseaux sanguins, des dents ou encore de la peau.

Le plus important

  • La vitamine C est une substance essentielle pour le maintien d’un métabolisme normal, qui aide à garder le collagène du corps en bon état.
  • Son absence provoque le scorbut, une terrible maladie qui peut être mortelle dans sa forme la plus grave.
  • La supplémentation en vitamine C est considérée comme sûre, bien qu’elle puisse provoquer un inconfort intestinal chez les personnes sensibles.

Guide d’achat : ce que vous devez savoir sur la vitamine C

La vitamine C, ou acide ascorbique, est l’une des vitamines les plus populaires dans le domaine de la nutrition. Il est essentiel pour l’entretien des tissus corporels, pour le développement de l’immunité et pour la protection des tissus neuraux. L’organisme ne peut pas produire cette substance, qui doit être obtenue par l’alimentation.

En 1749, James Lind, un médecin écossais, a découvert qu’une substance présente dans les agrumes pouvait être utilisée pour soigner le scorbut, une maladie courante chez les marins à cette époque. C’est en 1932 que le Dr Albert Szent-Györgyi a isolé ce composé et lui a donné son nom actuel d’acide ascorbique ou vitamine C.

Dans le passé, la carence en acide ascorbique est devenue un véritable problème, faisant des centaines de milliers de victimes. Aujourd’hui, il est très rare de constater un manque flagrant de cette vitamine, bien qu’il soit possible d’en trouver des niveaux trop faibles chez certains individus, notamment les fumeurs.

Qu’est-ce que la vitamine C exactement ?

Le terme vitamine est composé du mot latin vita (vie) et du suffixe amine (composé organique). Il s’agit d’un groupe de substances qui régulent l’activité enzymatique et hormonale du corps humain. Comme le corps n’est pas capable de les synthétiser par lui-même, ils doivent être obtenus par l’alimentation.

La vitamine C appartient au groupe des vitamines solubles ou dissoutes dans l’eau. Une caractéristique de ce groupe de substances (qui comprend également les vitamines B) est la facilité avec laquelle elles peuvent être excrétées dans l’urine en cas de consommation excessive. Ainsi, l’empoisonnement à l’acide ascorbique est considéré comme presque impossible.

La plupart des tissus corporels (plasma, peau, neurones et glandes) stockent des quantités différentes de vitamine C, les glandes surrénales, les ovaires et les testicules conservant la plus forte concentration d’acide ascorbique. On pense que ces organes ont besoin de grandes quantités de cette vitamine pour produire des hormones.

Quel est le rôle de la vitamine C ?

Bien que la plupart des gens attribuent à la vitamine C une fonction éminemment antioxydante, la vérité est que les fonctions de cette substance sont davantage liées à la stabilisation et à la protection des différents tissus du corps. Vous trouverez ci-dessous une liste résumant les principales fonctions de l’acide ascorbique (1, 2) :

Formation du collagène : la vitamine C favorise l’expression des gènes qui régulent la formation du collagène et agit comme un cofacteur en stabilisant les acides aminés nécessaires à la synthèse de ce composé si indispensable à la peau, aux dents, aux cheveux et aux articulations.
Formation de la matière intercellulaire : cette matière agit comme un « ciment », unissant les cellules et les tissus et assurant la stabilité des composants de l’organisme.
Défense enzymatique cutanée : l’acide ascorbique travaille de concert avec la vitamine E, capturant et éliminant les radicaux libres responsables, au moins en partie, du vieillissement de la peau.
Inhibition de la mélanogénèse : la mélanogénèse, ou la création de mélanocytes (cellules pigmentées) est inhibée par la vitamine C, ce qui empêche la formation de taches cutanées, comme le chloasma ou les taches de vieillesse.
Développement neuronal : il a été observé que les tissus cérébraux, en particulier les neurones en développement, ont besoin d’une grande quantité de vitamine C pour leur maturation.
Protection neuronale : les neurones matures consomment d’énormes quantités d’acide ascorbique pour se protéger du stress oxydatif généré par leur activité frénétique.
Absorption du fer : l’acide ascorbique est capable de se lier à la molécule de fer (provenant de l’alimentation ou de la supplémentation), modifiant sa conformation pour favoriser son absorption dans le tractus intestinal.
Cardioprotection : on pense que la vitamine C peut exercer un effet antioxydant sur le « mauvais cholestérol » ou LDL, empêchant son oxydation et son accumulation ultérieure dans les artères pour donner naissance au redouté athérome ou plaque de cholestérol.
Synthèse de la L-carnitine : la vitamine C est un cofacteur important dans la création de la L-carnitine. Cet acide aminé exerce des fonctions importantes dans le métabolisme énergétique, accélérant la combustion des graisses pour leur transformation ultérieure en énergie.

Aujourd’hui, les experts continuent d’étudier les nouvelles fonctions de l’acide ascorbique. Cette vitamine est actuellement utilisée comme traitement expérimental des processus allergiques (comme le rhume des foins), de la dégénérescence oculaire liée à l’âge, de la mucoviscidose ou même comme une éventuelle thérapie anticancéreuse.

Quelle est la dose recommandée de vitamine C ?

La dose journalière recommandée (AJR) de vitamine C a changé au fil des ans. Au départ, il était recommandé de prendre 10 mg d’acide ascorbique par jour, juste assez pour tenir à distance les symptômes du scorbut. Aujourd’hui, un apport de 75 à 90 mg par jour est recommandé pour bénéficier de toutes les propriétés de la vitamine C .

On soupçonne que la quantité d’acide ascorbique nécessaire varie d’un individu à l’autre, en raison de différences génétiques, de maladies et de la vitesse du métabolisme. Les personnes qui suivent un régime alimentaire riche en fruits et légumes ingèrent des quantités de vitamine C comprises entre 200 et 250 mg par jour. Ces personnes présentent des taux de maladies cardiovasculaires plus faibles et une espérance de vie plus longue.

Comment la vitamine C est-elle absorbée ?

Bien que la vitamine C puisse être administrée par voie intraveineuse, elle est beaucoup plus souvent obtenue par le biais d’un régime alimentaire ou d’une supplémentation orale. Dans ce cas, l’absorption de l’acide ascorbique est principalement intestinale. Son absorption est élevée, atteignant 90 % si la vitamine est ingérée en petites quantités tout au long de la journée.

En revanche, si une très forte dose de vitamine C est administrée (de l’ordre de 1000-2000 mg), l’absorption de cette substance est drastiquement réduite à 40%. De plus, la majeure partie de l’acide ascorbique ainsi obtenu n’exercera pas son effet bénéfique et sera éliminée dans l’urine dans les heures qui suivent.

Il est donc recommandé d’utiliser de petites doses de vitamine C (30 à 100 mg) réparties tout au long de la journée pour assurer l’absorption de cette substance. Le corps sera capable de stocker l’acide ascorbique jusqu’à ce qu’il atteigne une concentration totale de 2000 mg, en excrétant l’excès de vitamine C et en ne lui permettant pas de s’accumuler en excès.

Quelles sont les conséquences d’une carence en vitamine C ?

La carence en acide ascorbique était particulièrement problématique aux XVe et XVIe siècles, provoquant des maladies et des décès chez d’innombrables marins qui s’aventuraient en mer et passaient des mois sur des navires sans avoir accès à des aliments frais (surtout des agrumes). Cet état de privation était appelé scorbut.

Cette maladie a deux phases distinctes. La première phase du scorbut se manifeste par une fatigue inexpliquée. Elle peut également s’accompagner d’un déséquilibre métabolique qui favorise la prise de poids et l’obésité éventuelle. C’est le type d’hypovitaminose C le plus fréquent dans notre environnement.

Qui devrait prendre un supplément de vitamine C ?

Bien qu’il soit recommandé d’obtenir l’apport en vitamine C à partir d’une alimentation saine, si les exigences de la vie quotidienne (horaires de travail compliqués et manque de temps pour cuisiner, principalement) empêchent de respecter l’AJR de cette vitamine, il peut être judicieux d’ajouter un complément d’acide ascorbique à l’alimentation.

Les fumeurs qui utilisent des contraceptifs oraux ou qui essaient de perdre du poids bénéficieront d’un supplément de vitamine C. Les personnes anémiques peuvent également utiliser l’acide ascorbique pour favoriser l’absorption du fer provenant du régime alimentaire ou d’un traitement médical, ce qui accélère la guérison.

Enfin, un lien a été établi entre la supplémentation en vitamine C et une diminution de la pression artérielle. Chez les hypertendus, on a observé une diminution de 5 mmHg de la pression diastolique et une baisse de 1,5 mmHg de la pression systolique. Par conséquent, l’apport en vitamine C peut aider à contrôler l’hypertension.

Résumé

La vitamine C est l’un des compléments vedettes qui ne peut pas manquer dans notre alimentation. Que nous voulions augmenter notre niveau d’énergie, surmonter l’apathie ou améliorer l’état de notre peau, l’acide ascorbique nous apportera d’innombrables bienfaits qui nous aideront à atteindre une santé optimale en peu de temps.

Nous espérons que cet article vous a aidé à mieux comprendre cette substance. Grâce à nos conseils et astuces, vous pouvez tirer le meilleur parti de la vitamine C, en obtenant une supplémentation efficace à un prix abordable. Si vous donnez une chance à l’acide ascorbique, nous sommes sûrs que vous serez ravis.

Si vous avez aimé notre guide sur la vitamine C, veuillez laisser un commentaire et partager cet article.

« « Les bienfaits du gingembre pour la santé-